Audition sur les conséquences de l’arrêt du programme ASTRID - SFEN

Audition sur les conséquences de l’arrêt du programme ASTRID

Publié le 25 novembre 2020 - Mis à jour le 1 décembre 2020
Positions

Valérie Faudon, déléguée générale de la Société française d’énergie nucléaire (Sfen) était auditionnée par les élus de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) sur les conséquences de la décision de l’arrêt du programme ASTRID.

La Sfen a rappelé que le monde a besoin de plus de financements publics pour soutenir l’innovation nucléaire alors que nous entrons dans une période d’effervescence autour de nouveaux modèles de réacteurs, de développement de nouvelles technologies transverses et de nouvelles applications.

La Sfen a fait le point sur trois grandes questions. Tout d’abord celle de l’urgence du point de vue des ressources, puis celle de la concurrence internationale relative aux RNR et enfin la question du maintien et/ou du développement des compétences sur les RNR.

En conclusion, la Sfen a rappelé que pour une R&D forte, il faut une industrie forte et des alliances internationales fortes.

© Shutterstock

L’INFORMATION DE RÉFÉRENCE SUR L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE Découvrir notre revue
L’INFORMATION DE RÉFÉRENCE SUR L’ÉNERGIE NUCLÉAIRE Découvrir notre revue