Contribution de la Sfen à la consultation publique sur le Bilan prévisionnel 2050 de RTE - SFEN

Contribution de la Sfen à la consultation publique sur le Bilan prévisionnel 2050 de RTE

Publié le 5 mars 2021
Positions

RTE a lancé le 27 janvier 2021 une consultation publique portant sur le cadrage et les hypothèses des scénarios qu’elle compte étudier dans son Bilan prévisionnel long-terme « Futurs énergétiques 2050 ». Le présent document rassemble la contribution de la Sfen aux questions posées par RTE. Il a été préparé par la section technique 8 « Economie et stratégie énergétique » de la Sfen.

La Sfen salue le travail important lancé par RTE ainsi que le processus de concertation, auquel la Sfen a participé sur ses champs d’expertises, et qui doit permettre de structurer l’étude. Ce travail a déjà permis une convergence des vues entre les différentes parties prenantes autour des principales hypothèses.

Elle se félicite du choix de RTE de concentrer son étude exclusivement sur des scénarios qui permettent tous d’atteindre la neutralité carbone, objectif qu’elle juge prioritaire eu égard à l’importance des enjeux climatiques.

Elle rappelle qu’il faudra garder en tête que les scénarios reposent sur des modèles qui, même s’ils sont de plus en plus sophistiqués, restent imparfaits, et sur des paramètres, surtout quand il s’agit d’explorer des futurs lointains, que nous ne pouvons pas connaître aujourd’hui. Personne ne sait en 2021 par exemple quelles seront les technologies disponibles en 2050.

Au-delà des réponses de la Sfen relatives aux questions posées dans la concertation, elle juge particulièrement important :

  • de mettre l’accent, dans la conception et l’analyse des scénarios, sur les décisions qui doivent être prises, et que les scénarios sont censés éclairer,
  • de comprendre les conséquences des décisions, les paris qu’elles conduisent à faire, et les risques qu’elles conduisent à prendre ou ne pas prendre.

Si il y a quelques années, la sécurité d’approvisionnement électrique était encore un « concept théorique et inconnu du grand public », plusieurs grands pays développés ont connu ces derniers mois d’importantes défaillances du système électrique, auxquelles l’opinion publique n’était absolument pas préparée :  la Californie à l’été 2020, puis la Suède et le Japon lors de la vague de froid en janvier 2021, et enfin le Texas en février, avec des conséquences économiques et sanitaires dramatiques.

Il apparait donc primordial que, dans les débats publics à venir, on puisse évaluer chacun des scénarios sur leur robustesse en termes de sécurité d’approvisionnement, en particulier grâce à des analyses de sensibilité (stress tests).