Grâce à l’énergie nucléaire, la France est le pays le plus décarboné des sept plus grands pays industrialisés (G7) - Sfen

Grâce à l’énergie nucléaire, la France est le pays le plus décarboné des sept plus grands pays industrialisés (G7)

Publié le 9 octobre 2018 - Mis à jour le 28 septembre 2021
  • CO2
  • France
  • G7

La France est le grand pays industrialisé le moins émetteur de CO2 avec 4,6 tonnes de CO2/hab. En France, le système électrique était en 2017 à 90 % bas carbone grâce à une combinaison alliant énergie nucléaire (73 %) et renouvelables (17 %, avec une part importante d’hydroélectricité).

La France est dans une situation exceptionnelle puisque nous avons déjà atteint les objectifs que l’Agence internationale de l’énergie avait fixés pour 2050.

Nous avons déjà décarboné notre électricité à 90 %. 73 % grâce à l’énergie nucléaire et 17 % grâce aux énergies renouvelables et principalement l’hydroélectricité. Cette performance fait de la France le pays le moins émetteur des grands pays industrialisés. Un Français émet en moyenne par an un peu plus de cinq tonnes de CO2, alors qu’un Allemand émet 70 % plus et un Américain près de trois fois plus.

Cette électricité décarbonée est aujourd’hui un atout pour la France pour décarboner les autres secteurs de son économie qui sont fortement émetteurs de gaz à effet de serre, en premier lieu le transport, grand consommateur d’énergie fossile et émetteur de près de 29 % des émissions totales de CO2 en France.

En passant du moteur à essence au moteur électrique la France dispose d’un atout énorme pour justement continuer à lutter contre le réchauffement climatique et diminuer ses émissions de gaz à effet de serre.

figure_7_emissions_en_tonnes_de_co2_hab.png

La France a exporté ces dernières années entre 38 TWh (2017) et 65,1 TWh (2014) d’électricité à ses voisins, soit de l’ordre de 10 % de production, avec des pointes qui sont allées en 2017 jusqu’à 74,2 TWh.

Ces exportations contribuent à l’équilibre du système électrique de nos voisins et aussi à l’équilibre de notre balance commerciale, en moyenne pour environ 2 Mds d’euros par an. Mais surtout, parce que sa teneur en carbone est très faible (76 g/CO2/MWh) par rapport à la moyenne européenne (350 g/C02/MWh), la France contribue à décarboner le mix électrique de ses voisins européens.

De ce point de vue, la France a une contribution similaire à celle de la Suède qui a été en 2015, année record de production de son parc composé d’hydraulique, de nucléaire et d’éolien, jusqu’à exporter près de la moitié de sa production électrique bas-carbone à ses voisins, contribuant ainsi à l’équilibre et à la décarbonation du mix électrique du Danemark et la Finlande, mais aussi de pays très charbonnés comme la Pologne, l’Allemagne et la Lituanie.

 


Par la rédaction

  • CO2
  • France
  • G7